HISTORIQUE

L’ensemble Gospodi a été fondé en 1982 par Herman Elegast (ténor) et Guido Cassiman (baryton).
C’est avec Jos Simal (baryton) et Paul Nieuwdorp (basse) qu’a débuté leur voyage à travers la musique de la liturgie slavo-byzantine. Le choix minutieux de partition a nécessité un travail de recherche assidu dans un monde relativement fermé.

La maîtrise de la prononciation, la traduction des textes liturgiques et la juste interprétation de la musique ont amené Gospodi à fréquenter de près des slavistes et iconographes, ainsi que la communauté des moines de Chevetogne.

L’ensemble a produit plusieurs CD et organise régulièrement des concerts en Belgique et à l’étranger.

Depuis 2005, le quatuor se compose de Pieter Stevens (alto), Michaël Wittoek (ténor), Wenceslaus Mertens (baryton) en Frederik Meireson (basse).

SYMBOLIQUE

« Gospodi » correspond en slavon à l’invocation de Dieu et signifie “Seigneur”.

L’emblème du quatuor Gospodi est une reproduction graphique de la célèbre icône de la trinité peinte aux alentours de 1425 par le moine russe Andreï Roublev. L’icône est aussi appelée “Hospitalité d’Abraham” et est issue d’un passage de l’ancien testament dans lequel Abraham et son épouse Sarah reçoivent la visite du Seigneur sous la forme de trois hommes (Genèse 18). Cette icône est considérée comme une représentation inégalée de Dieu: trois anges parfaitement identiques, suggérant l’Inconcevable en tant que Père, Fils et Saint Esprit.

gospodi